Amazonie, le chamane et la pensée de la forêt

Le GVEP vous propose une sortie sur Nantes et Rezé le dimanche 24 novembre 2019 pour voir deux expositions : Amazonie, le chamane et la pensée de la forêt (visite guidée) et Prenez soin de vous ! Archéologie du soin et de la santé..

« Le Musée d’ethnographie de Genève conserve l’une des plus importantes collections amazoniennes d’Europe. Il la met en avant aujourd’hui dans cette exposition, en en présentant un ensemble important, et en partie inédit.
 
Des parures, des armes, des instruments de musique et des objets usuels illustrent les arts les plus raffinés d’une quinzaine de populations, parmi lesquelles les Wayana, les Yanomami, les Kayapó et les Shuar. Expression de la symbiose avec le monde de la forêt et des esprits, ces témoins de la culture matérielle permettent d’aborder la pratique du chamanisme, commune à toutes les populations du bassin amazonien.
 
En introduction, une section est consacrée à l’histoire précolombienne de l’Amazonie, des origines à la conquête, ainsi qu’à celle des collections qui lui font écho, jusqu’à l’époque actuelle. Les témoignages des populations amazoniennes permettent d’aborder les questions de leur sauvegarde et de la disparition de la forêt.

Cette exposition propose une expérience immersive grâce à la richesse visuelle des pièces présentées ainsi qu’aux installations sonores qui recréent l’ambiance de la forêt amazonienne. Des films et des photographies viennent compléter le parcours. »

http://www.chateaunantes.fr/fr/evenement/amazonie

Vers 14h30, nous irons voir une exposition proposée par le Chronographe  (à Rezé):

Prenez soin de vous ! Archéologie du soin et de la santé

Cette exposition inédite sur l’archéologie des soins et de la santé est conçue en partenariat avec l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives).

« Consacrée à la prise en charge, du vivant et dans la mort, des malades, blessés et personnes en situation de handicap dans les sociétés du passé, l’exposition explore les résonances entre cas de figures archéologiques et phénomènes de société actuels.
ON N’EST PAS LES PREMIERS À PRENDRE SOIN LES UNS DES AUTRES
Ainsi l’hygiène, la prévention, l’allaitement maternel, l’accompagnement, le suivi, le soutien, l’entre-aide… sont des soins, tout autant que la chirurgie et la médecine, qui traversent l’histoire de l’humanité. Au fil du temps, les techniques pour remédier aux maux et maladies n’ont cessé d’évoluer : du silex au premier scalpel en métal, l’instrumentum s’est considérablement enrichi au fil du temps.
Quel était le quotidien d’un individu âgé, malade ou handicapé ? Était-il pris en charge par les siens ? Rejeté ? Soigné ? Accompagné ? Appareillé ? Aujourd’hui, l’archéologie, notamment funéraire, permet une lecture de plus en plus précise de cette prise en charge des personnes les plus vulnérables : les infirmes, les « corps différents », les estropiés, les « faibles » ou les malades. »

https://lechronographe.nantesmetropole.fr/home/expositions–evenements/expositions/en-cours.html

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 17 novembre 2019 au 06 12 10 08 74 ou par courrier : GVEP, 9 impasse Callot, 85 000 LA ROCHE SUR YON