Conférences du Mardi – 2013-2014

Les conférences du GVEP ont lieu au Lycée Jean De Lattre de Tassigny à la Roche-sur-Yon. leur fréquence est variable (4 conférences annuelles environ) et se déroulent un mardi soir entre 20h30 et 22h, dans l’amphithéâtre du lycée (150 places).

Elles sont gratuites et ouvertes à tous. Elles sont destinées à un public adolescent/adulte intéressé par l’archéologie mais sans connaissance particulière du sujet. Elles sont assurées par des professionnels de l’archéologie ou des spécialistes reconnus par la communauté scientifique.

La thématique de la saison 2014-2015 était :

ACTUALITÉS RÉGIONALES,
des derniers chasseurs-collecteurs aux gallo-romains…

Mardi 5 novembre 2013

Enfouir et immerger les objets métalliques à l’Âge du Bronze : aperçu des pratiques de dépôts dans l’Ouest de la France

par Muriel Mélin, Archéologue

L’abandon volontaire d’objets métalliques, hors contexte funéraire, par les sociétés de l’âge du Bronze (2300-800 av J.-C.) est une pratique répandue dans l’Ouest de la France : groupes d’objets rassemblés et enfouis en pleine terre, pièces immergées dans les cours d’eau ou les marais, ce que l’on appelle « les dépôts » prennent différentes formes.

Étudiés depuis le XIXe siècle, leurs sens restent encore énigmatiques. Où en sont les recherches sur la question des dépôts ?

Cette intervention sera l’occasion d’aborder, à travers de nombreux exemples, leur rôle à l’âge du Bronze, mais aussi leur impact sur l’étude de cette période.

 


 

Mardi 10 décembre 2013

Le site archéologique de Saint-Lupien à Rezé (44), du port antique à sa chapelle médiévale : premier bilan des recherches en cours

par Ophélie de Péretti, Archéologue – Ville de Rezé

Localisé au fond de l’estuaire de la Loire, la ville de Rezé-Ratiatum bénéficie d’une longue tradition de recherche qui a débuté dès le XIXe siècle et fait de l’agglomération antique, qui s’inscrit sous la ville actuelle, l’une des mieux connues aujourd’hui dans l’ouest de la France. Elle se situe à un important carrefour de voies terrestres, fluviale et maritime et se développe le long du fleuve sur environ 50 hectares à son apogée au IInd siècle de notre ère.

Depuis plus de 30 ans, les investigations se sont concentrées sur le site archéologique dit de Saint-Lupien, qui s’inscrit sur l’un des axes majeurs de l’agglomération antique et conserve en son sous-sol des vestiges allant du Ier siècle au XVe siècle.

Dans un premier temps, il s’est agi d’étudier les trois entités principales de ce port gallo-romain à savoir l’espace navigable, les aménagements de berge et les constructions liés au traitement, au stockage comme au commerce des marchandises. Puis, au fil des campagnes, d’autres problématiques ont émergé telle l’étude de bâtiments de délassement ou encore le bâti cultuel médiéval en relation avec une nécropole.

 


 

Mardi 18 mars 2014

Quand les invertébrés marins vous content la néolithisation

par Catherine Dupont, Archéologue – Chercheuse au CNRS

Le basculement d’une économie de prédation basée sur la chasse, la cueillette, la collecte et la pêche vers une économie de production fondée sur l’élevage et la culture de céréales est un moment clé de l’évolution des sociétés humaines. Ce basculement progressif et hétérogène le long du trait de côte de la façade atlantique de l’Europe a eu des impacts variés à la fois sur les régimes alimentaires et sur le mode de résidence des populations côtières.

La fouille des amas et dépotoirs coquilliers est fondamentale. Elle nous permet de décrire ce que ces populations ont puisé dans la réserve naturelle que représentent les côtes à marée basse pour s’alimenter. Ces amas et dépotoirs nous donnent également accès à des instantanés de la présence de l’homme et nous permettent de savoir à quelles saisons les hommes ont pu s’installer près du bord de mer.

Cette conférence sera l’occasion de présenter les toutes dernières avancées de la fouille du site mésolithique de Beg-er-Vil (Quiberon) et sa place dans ce phénomène de néolithisation. Un zoom sera aussi proposé sur la Vendée. Les données archéologiques actualisées de son littoral seront présentées dans le contexte de la néolithisation de la façade atlantique de la France.

 

Conférences des années précédentes

2014-2015

2012-2013

2011-2012

2009-2010-2011