LA VÉRITÉ SUR LES MASSACRES DE TÉVIEC

Souvenez-vous, en 2014 nous sommes allés voir la très belle exposition sur la sépulture A de Téviec aux Champs-Libres à Rennes, une des sépultures mises au jour par les fouilles Péquart entre 1928 et 1930 dans un cimetière mésolithique, l’un des tous premiers connus sur la façade atlantique. C’était une belle mise en scène du travail récent effectué par le Musée de Toulouse qui conserve cette admirable restitution. L’accent était mis sur les actions violentes que les derniers chasseurs-cueilleurs d’il y a 7500 ans ont subi. La sépulture A témoignait de cela : deux femmes avaient été violentées et avait reçu plus d’une dizaine de coups mortels sur leur crânes…

Et bien, tout ceci était faux, complètement faux : les deux femmes sont bien un homme et une femme, comme l’avaient perçu les Péquart, et la violence reconnue n’était que le résultat du bris des crânes bien après le dépôt funéraire, une fois que les os étaient secs et que la pression des pierres disposées au-dessus de la tombe ait joué…

Un très bel article paru dans la revue mensuelle du Morbihan fait le point sur la question car des travaux sont encore en cours pour y voir plus clair sur cette fantastique découverte. Voici le lien pour le découvrir : cliquez ici.