L'éperon des Chatelliers du Vieil-Auzay
Bibliographie

Les Châtelliers du Vieil-Auzay, (Vendée)
une archéologie d'un site exceptionnel
de la préhistoire récente,

de Jean-Marc Large, Patrice Birocheau,
Jean-Paul Cros et Henri Duday
GVEP, La Roche-sur-Yon, 2004

Présentation

Exposition

Les 3 fosses sépulcrales décrites dans ce document et leurs squelettes sont exposés à l'Historial de la Vendée (les Lucs-sur-Boulogne), dans l'espace consacré à la Préhistoire.

Pour préparer votre visite

 

Un magnifique éperon

Ce site, connu dès la fin du XIXe siècle, a fait l'objet de fouilles méthodiques entre 1978 et 1993 puis en 1998. Elles ont permis de mettre en évidence trois périodes principales d'occupation : Néolithique moyen, Néolithique récent et Bronze final.

Le site des Châtelliers est un éperon calcaire, limité naturellement par deux vallées. Il domine le cours actuel de la Vendée. Cette situation exceptionnelle, au contact d’une plaine alluviale marécageuse et d’un plateau calcaire, a favorisé l'installation des premiers agriculteurs vers 4000 avant J.-C.

Fouilles Auzay

Lors de la première installation des hommes du Néolithique, la plaine alluviale formait un estuaire. La Vendée se jetait directement dans la mer, au niveau de l’actuel Marais poitevin qui n’était pas comblé comme maintenant.

 

 

Fouilles Auzay

 

Vers 4000 avant J.-C. : Le Néolithique moyen

Les premiers colons commencent par creuser dans le calcaire de vastes cuvettes qui leur serviront de base d'habitation. Ils empierrent les zones les plus sensibles à l'humidité. Sans doute existait-il une toiture légère en matériau périssable maintenu par un fort poteau porteur. Des foyers, des zones d'activités et de repos sont perceptibles au fouilleur.

Ces unités d’habitation, situées sur la pente est de l'éperon, étaient disposées en grappe et formaient un village très compact.

Fouilles Auzay

 

   Cliquer sur une photo

 pour lancer le diaporama

  Voir le mode d'emploi complet


 

Les foyers
Des vestiges en place...

De nombreux foyers, placés sur le fond de l'habitat, témoignent des activités quotidiennes. Des zones spécialisées ont pu être mises en évidence par les restes de vestiges sur le sol ancien.

Ainsi, dans chaque unité d’habitation, des ateliers de taille de silex, des espaces culinaires, des endroits de repos se distinguent et laissent un témoignage émouvant de la vie des premiers agriculteurs qui ne connaissaient pas l'écriture.

Fouilles Auzay

 


 

Les dépôts humains : Le Néolithique récent

Vers 3000 avant J.-C., il ne reste plus rien du village primitif. Les fosses d'habitation sont comblées par des sédiments : dans un deuxième temps elles ont servi de dépotoir.

D'autres populations creusent alors un grand fossé qui barre l'éperon. Sur sa bordure externe, ils installent un ensemble funéraire qui pose beaucoup de questions. S'agit-il de fosses ou de dépôts destinés à un personnage important, à un évènement exceptionnel, à une divinité ou à tout autre chose ?… Dans cette dernière hypothèse, les morts ne seraient que de simples offrandes au même titre que les céramiques qui les accompagnent...

 

Fouilles Auzay

 

La fosse 1

Sq1 et Sq2

Dans chaque cas, les deux squelettes présents dans les fosses sont un adulte masculin et un jeune adulte lui aussi masculin. Ils sont disposés de manière recherchée. Dans la première fosse, les corps sont en contact avec les tibias. La fosse est limitée par des blocs puis les corps sont recouverts de terre et par un ensemble de moellons.

Fouilles Auzay

 

 

La fosse 2

Sq3 et Sq4

Dans la deuxième fosse, les deux squelettes sont emboîtés l'un dans l'autre. Ce sont toujours deux hommes, un plus âgé que l'autre. Des traces de violence sont nettement visibles sur les crânes. La fosse est recouverte de terre puis par des couronnes concentriques de blocs. Les fosses 1 et 2 étaient reliées entre elles par une grossière pyramide de blocs calcaires.

Fouilles Auzay

 

 

La fosse 3

Sq5 et Sq6

Les deux squelettes de la fosse 3 sont aussi disposés de manière recherchée.

L'un des individus, très robuste et dont la taille du vivant devait avoisiner les 1,90 m, avait une flèche plantée dans une de ses vertèbres lombaires. Il a dû en mourir. L'autre individu avait lui aussi subi de nombreuses violences sur son crâne. La fosse était tapissée de blocs sur ses parois. Les corps reposaient dans un espace vide recouvert par des éléments de bois et de la terre, puis par un couvercle de pierres.

Des traces de violence se constatent sur tous les corps et notamment sur les têtes. Des gestes répétés, forts, ont été appliqués sur le côté gauche des crânes. Cela pose le problème du sens de ces morts. S'agit-il de sépultures ou bien de dépôts sacrificiels ?...

Fouilles Auzay

 

 

 

Une nouvelle forteresse : Le Bronze final

Vers 1000 avant J.-C., le site connaît une nouvelle implantation humaine. A partir des restes du fossé du Néolithique récent, encore visibles 2000 ans plus tard, un énorme fossé de défense est creusé, bordé par une muraille de pierres qui s’est partiellement effondrée dedans. Sur le site des Châtelliers, le mur construit il y a 3000 ans est encore visible de nos jours.

A l’intérieur du fossé, des restes de céramiques ont été retrouvés. Ils témoignent d’une culture continentale appelée Rhin-Suisse-France orientale (RSFO) présente dans l’ensemble du Poitou et des Charentes.

Le comblement du fossé contenait également deux crânes humains qui devaient être disposés dans la muraille elle-même. Sur le niveau RSFO, les restes d’une jeune femme disposée à plat ventre ont été retrouvés sans mobilier d’accompagnement. Ces restes témoignent d’une violence dans la société de l’époque, violence que l’on avait aussi repérée dans les fosses du Néolithique récent…

Fouilles Auzay

 

 

 

Un site complexe

Le site des Châtelliers indique de nombreuses occupations humaines, perceptibles par la stratigraphie complexe du site.

Aux trois moments commentés ici, s'ajoutent d'autres périodes protohistoriques et historiques. Jusqu’à l’exploitation récente de la vigne, abandonnée dans les années 1960, ce site ne cessera de connaître des occupations mais qui n’ont jamais eu l’ampleur de celles présentées ici.

 

Fouilles Auzay

 

 

Fouilles Auzay


 

gvep@gvep.fr Contact

Adresse postale

GVEP   9 impasse Callot   85000 La Roche-sur-Yon

Répondeur téléphonique

06 12 10 08 74

Rencontres et bibliothèque : Local du GVEP

Pôle associatif
71 Bd A.Briand, porte F, Salle 13
85000 La Roche-sur-Yon

 

Les conférences du mardi

Elles sont gratuites et ouvertes à tous. Elles ont lieu certains mardis de 20h à 21h30 dans l'amphithéâtre du Lycée De Lattre. Plus d'infos

La bibliothèque

Ouverte de 15 h à 17 h généralement le 2ème samedi du mois hors congés scolaires. Prêts gratuits de 1 mois pour les adhérents. Les non adhérents peuvent consulter sur place. Plus d'infos