Un sanctuaire gaulois à Auzay ?

Revisiter les fouilles aux Châtelliers du Vieil-Auzay (Vendée) des années 1978-1993 peut s’avérer passionnant. Des crânes humains et d’autres vestiges osseux, toujours humains, n’avaient pas, jusqu’alors, suscité un intérêt majeur. Jusqu’à ce qu’un anthropologue, Bruno Boulestin, se pose des questions sur la nature de ces dépôts.

Sur une partie du site, dans de grandes dépressions aménagées dans le substrat calcaire, un corps entier, des segments de corps, des crânes ayant subi des découpes se retrouvent pêle-mêle dans un amas de pierres. Ces os sont datés entre le 4e et le 1er siècle avant notre ère.

En première approche le site des Châtelliers d’Auzay serait un sanctuaire de La Tène ancienne ou moyenne, ou pour le moins un espace à vocation cultuelle. Il va sans dire que cela confère aux Châtelliers d’Auzay un potentiel supplémentaire majeur et que la poursuite de l’exploration des structures du second Âge du fer serait d’un intérêt fondamental pour notre connaissance des sanctuaires de cette époque à restes humains en extrême Occident, connaissance actuellement presque nulle, puisque nous n’avons pratiquement aucune donnée sur ceux connus jusque-là, tous fouillés anciennement (Faye-L’Abbesse dans les Deux-Sèvres, Andard dans le Maine-et-Loire ou, un peu plus éloigné, Saint-Jean-Trolimon dans le Finistère).

 

Le crâne en photo a vraisemblablement été fiché sur un pieu et exposé à l’air libre avant d’être enfoui dans une fosse… Charmants Gaulois !…