Une agglomération gauloise au Poiré-sur-Velluire

Au Poiré-sur-Velluire, aux Chirons, une agglomération d’une centaine de bâtiments de l’âge du Fer a été explorée par une équipe de l’Inrap, près d’un carrefour de voies gauloises.

Située entre l’extrémité méridionale du Massif armoricain et le Marais poitevin, la plaine calcaire de Luçon est densément occupée à l’époque gauloise. De nombreux établissements ruraux y ont été fouillés depuis près d’une trentaine d’années. Au Poiré-sur-Velluire, au lieu-dit des Chirons, les archéologues de l’Inrap ont mis au jour plus de 900 fondations témoignant de l’implantation d’une importante agglomération pictonne, comptant une centaine de bâtiments. Des bâtiments reconstruits plusieurs fois au même endroit entre le IIIe et le Ier siècle avant notre ère suivent des alignements et s’ouvrent sur une vaste place vide de structures.

Activité artisanale et commerciale


L’abondant mobilier témoigne d’activités artisanales liées au travail du fer et des alliages à base de cuivre. Des fibules et des épées y sont produites, comme le montre des objets en cours de fabrication, rejetés, parce que ratés. Près de 80 monnaies, des jetons, une anse d’amphore retaillée pour former une sorte de sceau probablement destiné à marquer les marchandises illustrent certainement le rôle commercial de cette agglomération. Elle est abandonnée dans la première moitié du Ier siècle avant notre ère, comme de nombreux habitats dans la région, ce qui pose le problème, comme ailleurs, d’un hiatus avant la période augustéenne. 

Pour en savoir plus : cliquez sur le lien suivant :

https://www.inrap.fr/une-agglomeration-gauloise-en-vendee-14304?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=Mai%25202019