Assurance chômage privée cadre : sécurisez vos revenus

Assurance chômage privée cadre : sécurisez vos revenus

  • Post author:
  • Post category:Emploi

Les revenus de votre activité professionnelle vous sécurisent mais en cas d’imprévu au travail, qu’il s’agisse de votre santé ou d’une rupture de contrat involontaire, le revenu de remplacement sera-t-il à la hauteur de vos attentes et de vos besoins ?

Contrairement aux travailleurs indépendants, les allocations-chômage pour les cadres dépendent de leur salaire journalier de référence avant la perte d’emploi et du nombre de jours travaillés durant les 24 mois précédent la rupture du contrat. Percevoir l’allocation versée par Pôle Emploi est donc beaucoup facile pour les salariés mais l’indemnisation du chômage varie en fonction du contrat de travail, de la durée d’affiliation, du montant de vos cotisations et du type de fin de contrat. La période d’indemnisation et le montant de l’allocation doivent vous laisser le temps de concrétiser un retour à l’emploi sécurisant et durable.

Assurance chômage privée cadre : bénéficier des allocations chômage pour rebondir

Depuis 2019, la réforme de l’assurance chômage par décret définit de nouvelles règles pour les cadres. L’ouverture des droits à l’indemnisation de fait sous certaines conditions et le versement des indemnités intervient toujours après un délai de carence de quelques jours. Quant à la durée d’indemnisation, elle varie en fonction de l’ancienneté et du nombre d’heures travaillées. Les droits au chômage ne vous sont pas accordés en revanche si la période de référence est trop courte. Cependant, en cas de démission et de rupture conventionnelle, la réforme aménage quelques rectifications avantageuses sous certaines conditions là encore.

Les démissionnaires doivent donc bien se renseigner avant de procéder à la rupture du contrat. Le montant de l’allocation chômage, d’une durée maximale établie, est lui aussi dépendant de certains facteurs et doit vous permettre de subsister le temps de votre recherche d’emploi. Les indemnités de chômage versées au demandeur d’emploi, sont soumises à une dégressivité qui doit vous pousser à vous renseigner sur un complément possible de revenus, vous laissant le temps de recréer un avenir professionnel dans de bonne conditions. Vous pourrez alors souscrire une assurance chômage privée pour compléter vos revenus mensuels en cas de rupture de contrat de travail.

Assurance chômage privée cadre : compléter votre allocation journalière par une assurance privée

Jusqu’à une reprise d’activité effective, l’indemnité de chômage peut être insuffisante pour certains cadres qui avaient des rémunérations conséquentes. Les indemnités de rupture contribuent à sécuriser les premiers mois en période de chômage mais le montant de l’indemnité mensuelle du régime d’assurance chômage étant plafonné, certains ne s’y retrouvent pas du tout. Le seul moyen de faire surface est d’avoir contracté au préalable une assurance privée pour subvenir aux besoins quotidiens.

Il s’agit là d’une prévoyance essentielle, tout comme lors du départ à la retraite, après avoir travaillé toute sa vie, il est important de pouvoir compléter sa pension de retraite quelques fois insuffisante par une retraite complémentaire. Ainsi pour éviter la précarité, sachez choisir une convention d’assurance en accord avec vos besoins. Vous pourriez aussi vérifier l’assurance souscrite avec un prêt immobilier qui vous garantit le remboursement des mensualités de prêt en cas de perte de revenus pour arrêt de travail, en cas de maladie ou d’accident mais surtout en cas de perte d’emploi inattendue.

Une assurance privée pour tous les laissés pour compte de l’assurance chômage

Beaucoup de pays envient la France pour son système de protection sociale. Il est vrai que nous n’avons pas à rougir de ce système qui permet à beaucoup de salariés d’affronter une perte d’emploi de manière relativement sereine et de retrouver un nouveau travail pour enfin se reconstruire. Mais vous le savez bien si vous avez atterri sur cette page, les laissés pour compte de l’assurance chômage habituelle, en lien avec Pole Emploi, sont encore beaucoup trop nombreux dans l’hexagone.

Comme nous l’avons vu plus haut, les cadres ne bénéficient généralement pas d’une allocation capable de couvrir l’ensemble de leurs besoins en cas d’une perte d’emploi inattendue. Afin de pouvoir dormir sur ses deux oreilles, mieux vaut donc souscrire à une assurance chômage privée lorsque l’on est cadre. Seule une assurance chômage privée est en mesure de combler les manques de l’assurance chômage publique, bien trop souvent incapable d’offrir à ses cotisants les plus généreux des indemnités à la hauteur de leurs besoins.

Outre les cadres, il existe une autre grande catégories d’oubliés de l’assurance chômage publique : les dirigeants d’entreprise. Pour eux, il faut avouer que la situation est encore plus catastrophique que pour les cadres. Bien souvent, ils n’ont purement et simplement droit à rien en cas de perte d’emploi. Beaucoup de dirigeants ont un sentiment d’injustice lorsque l’on évoque avec eux cette situation. On les comprend facilement. Leurs responsabilités sont nombreuses, et ils cotisent comme tout le monde afin de faire fonctionner ce système de protection sociale que les autres pays nous envient tant. Mais ils ne se sentent pas du tout protégés malgré tous leurs efforts. Les risques sont pourtant nombreux de perdre son emploi lorsque l’on est dirigeant d’entreprise :

  • Redressement ou une liquidation judiciaire
  • Cession
  • Dissolution anticipée
  • Fusion-absorption
  • Restructuration profonde
  • Non renouvellement d’un mandat à échéance…

Heureusement, souscrire à une assurance privée chômage dirigeant permet de traverser relativement sereinement une période toujours difficile à vivre.

Si vous êtes dirigeant d’entreprise, sachez que vous pourrez trouver une très bonne assurance chômage privée sur ce lien : https://www.assurup.com/assurance-professionnelle/chomage-du-dirigeant. Pour ce qui est des tarifs à envisager, il faut savoir que contrairement aux autres contrats d’assurance professionnelle, le tarif de l’assurance chômage dirigeant dépend essentiellement de la situation du dirigeant. En tout cas, il faut prévoir un peu plus de 45€ mensuels afin d’être protégé efficacement.