Auto-école Bruxelles : la solution pour passer son permis de conduire

Auto-école Bruxelles : la solution pour passer son permis de conduire

Une auto-école est un organisme de formation qui s’adresse aux particuliers et aux professionnels, permettant d’apprendre la conduite sur route, de maîtriser le code de la route côté théorie et ainsi de passer un examen pratique en vue de l’obtention du diplôme de conduite : passer son permis de conduire !

À Bruxelles, les auto-écoles

Vous trouverez 5 auto-écoles agréées à Bruxelles pour vous former en toute confiance. Sur internet les commentaires des élèves sont très encourageants. La satisfaction est de mise. Vous pouvez tenter votre chance en candidat libre mais le perfectionnement proposé dans les écoles de conduite est de très bonne qualité vous offrant une formation dans les meilleures conditions pour vous permettre d’être titulaire du permis. Le moniteur vous demandera en premier lieu quelles sont vos besoins et vos attentes et vous orientera sur le meilleur choix à faire en termes d’heures de formation, de type de stage de code, de type de véhicule souhaité, boîte manuelle ou boîte automatique… en vue de l’épreuve théorique dans un premier temps, puis de l’épreuve pratique dans un deuxième temps. 

Les différents types de stages : l’apprentissage classique, la conduite accompagnée ou les stages accélérés

Vous pourrez vous former de différentes manières en fonction de votre âge et de vos besoins. En effet la formation classique peut se faire à partir de 18 ans, du moins 18 ans révolus pour le passage de l’examen de conduite, faisant suite à un nombre d’heures de formation avec un moniteur.

Mais il est également possible aujourd’hui d’avoir accès à un apprentissage anticipé pour les jeunes conducteurs par une conduite soutenue et supervisée, en dehors de heures de formation. Un accompagnateur majeur et titulaire du permis de conduire adéquat favorisera votre réussite et vous permettra de passer l’examen à l’issu des 2 ans de perfectionnement : il s’agit là de la conduite accompagnée

Dans certains cas, notamment en cas de besoin de récupération des points, des stages accélérés sont mis en place pour les personnes qui ont enfreint les lois du code de la route. Un nombre d’heures minimum de conduite est toujours à respecter mais les cours peuvent alors être collectifs, sur la base d’un apprentissage accéléré et plus efficace en groupe de travail.

Les différents choix de permis de conduire, par type de véhicule

Vous devrez faire le choix de la catégorie de permis concernée par le type de véhicule sur lequel vous allez conduire. L’obtention de votre permis se fera sur le véhicule et l’apprentissage de votre choix : permis moto ou encore, remorque, permis B classique voiture mais aussi permis A, C, D, G et AM ; respectivement adapté aux motocyclettes, camions, autobus, véhicules agricoles et cyclomoteurs 25 et 45 km/h. Un autre choix s’impose également, celui de la boîte de vitesse automatique ou manuelle car il en découle le choix du véhicule d’apprentissage et les techniques de conduite qui diffèrent d’une voiture à l’autre. 

Dans quels cas passer l’examen du code et du permis de conduire ?

En fonction des besoins du public, il vous est proposé différents types d’apprentissages et de conditions d’obtention du code et du permis. En effet, une formation traditionnelle est suggérée pour passer le permis suite à un nombre d’heures de cours minimum pour passer l’épreuve pour la première fois. En cas d’échec à l’épreuve la première fois, un nombre d’heure minimum est également souhaitable pour se représenter à l’examen. 

En cas de diminution des points ou de l’annulation du permis à cause de diverses infractions au code de la route, il vous sera demandé de repasser le code ou le permis en lui-même. Dans le premier cas vous accéderez à la récupération de vos points, dans le second cas, vous devrez repasser la totalité des heures de cours indispensables.

En conclusion, pour obtenir un permis de conduire ou la récupération des points, il est obligatoire de passer par une auto-école agréée, ce qui va vous conduire à la réussite et assurer une bonne sécurité routière par une juste conduite !

Comment passer son permis en Belgique ?

Vous devez savoir, ami français, que le permis en Belgique est moins cher et plus rapide à obtenir qu’en France. D’autre part, il ne fonctionne pas à base de points. Il est donc mathématiquement impossible d’en perdre. Avant de vous précipiter et d’appeler contact plus auto-école à Bruxelles, il y a une dernière chose importante à savoir. Vous devez justifier d’une résidence principale en Belgique. Inutile de chercher à obtenir une adresse ou un hébergement de complaisance, des contrôles rigoureux sont effectués.

Passons maintenant au permis en lui-même. Il existe deux filières pour obtenir son permis probatoire et vous permettre de vous perfectionner à la conduite, avant de passer l’examen final.

  1. La filière libre : À partir de 17 ans, le conducteur doit dans un premier temps passer un examen théorique, à l’issue duquel il aura 36 mois pour apprendre à conduire.
    1. Bien entendu, l’élève ne va pas conduire seul. Il devra choisir officiellement un ou plusieurs guides, qui seront chargés de son apprentissage. Le guide devra avoir obtenu son permis B depuis au moins 8 ans.
    2. L’élève ne pourra se mettre au volant de sa voiture qu’en présence de son guide et avec, au maximum, un passager supplémentaire.
    3. Le délai minimum pour se présenter à l’examen est de 3 mois
  2. La filière autoécole : après votre inscription dans un centre agréé, l’élève est dans l’obligation de suivre minimum 20 heures de conduite et de réussir un examen théorique. Il obtiendra alors un document lui permettant de conduire seul pendant une période de 18 mois. Il a le droit de transporter avec lui un seul passager, qui devra avoir au minimum 24 ans et être en possession de son permis auto. Après un apprentissage de 3 mois, l’élève pourra se présenter à l’examen

Pour information, c’est avec son propre véhicule que l’élève va passer l’examen pratique final. Bien entendu, le véhicule doit être en parfait état de marche et le frein à main doit être accessible au guide en cas de problème.

Que l’élève opte pour l’une ou l’autre des méthodes, le permis probatoire lui impose certaines obligations. Il lui est interdit de conduire la nuit entre 22 h et 6 h et également de conduire totalement le vendredi, samedi et dimanche. Cette interdiction est également valable les jours fériés. Enfin, il lui est interdit de transporter des marchandises ou de tracter une remorque. Pour reconnaître les jeunes conducteurs, un autocollant avec la lettre L doit être apposé sur la vitre arrière du véhicule.